Que nous réserve le marché immobilier pour 2019 ?

Sans titre (1)

Un marché immobilier toujours fluide en 2019

Les délais de vente immobilière (entre 60 et 90 jours en moyenne en 2018) auront toujours tendance à baisser dans la grande majorité des villes françaises. Parmi les villes où les transactions sont les plus rapides, on peut citer Paris, où vous pouvez conclure une vente en 39 jours, ou encore Lyon, où ce délai passe à 45 jours. À Nice, en revanche, il faut s’armer de patience : on compte en général 84 jours avant de vendre un bien immobilier.

Des taux de crédits immobiliers en très légère augmentation

D’après l’Observatoire Crédit logement-CSA, le taux moyen des crédits immobiliers (1,43% actuellement) ne devrait augmenter que très modérément en 2019, “avec au maximum 1,90% en moyenne annuelle.” Une prévision des plus rassurantes pour les futurs acheteurs. L’envolée de taux, ce n’est pas pour l’année prochaine !

Des prix immobiliers en diminution

Les experts s’attendent à une hausse des prix de l’immobilier résidentiel de l’ordre de 1,5% en moyenne à l’horizon de l’été 2019. Au-delà, la tendance devrait s’inverser et les prix diminuer modérément.

Une demande en baisse

Le marché immobilier pourrait baisser notamment à cause des conditions d’octroi de crédits, toujours plus contraignantes, en particulier pour les primo-accédants (la Banque de France propose même de rendre l’apport personnel obligatoire pour enrayer les crédits à risque). Cependant, ce recul devrait être mesuré.