Paris

Acheter à Paris : faut-il bien gagner sa vie pour pouvoir se loger?

paris

S’élevant désormais à 10 000 euros le mètre carré, il est devenu difficile de devenir propriétaire sur Paris et donc par conséquent d’y vivre tout court. mais certains quartiers excentrés disposent d’un tarif plus abordable.. à quel prix ?

Paris : une ville synonyme de disparités en matière immobilière ?

Apparaissant comme la deuxième ville où le coût de la vie est le plus cher du monde après Singapour, Paris ne cesse d’étonner en terme d’immobilier. Très attractive, elle présente tout d’abord une offre réduite face à une demande élevée. Voilà ce qui caractérise le marché immobilier parisien. Selon la localisation que vous souhaitez et votre profil en tant que propriétaire, vous ne paierez pas le même prix.

Evidemment, les quartiers les plus huppés restent les plus chers, à savoir les quartiers du centre et situés à l’ouest comme le 6ème arrondissement, le 7ème et 4ème  .. Tout dépend également de votre situation : en couple, célibataire, marié, que vous ayez des enfants ou non, il faudra par exemple débourser de 2 300 à 4000 euros si vous êtes célibataire,  3 700 euros si vous êtes en couple, 6500 euros pour une famille..

Si vous comptez habiter dans le centre, le mètre carré avoisine les 10 000 euros.. Un investissement conséquent en outre mais toutefois pas à la portée de tous. En effet, acheter un bien sur Paris est un privilège et se réserve aux ménages possédant un capital important.

Paris : des quartiers encore accessibles ?

A contrario des quartiers huppés, où les loyers sont exorbitants, les 20, 19, 14ème arrondissements restent les quartiers les plus « accessibles ».. bien que les prix aient augmenté de près de 13% dans le 3ème arrondissement, les loyers restent tout de même assez raisonnables.

Evidemment, plus on s’éloigne de la capitale et plus les tarifs sont intéressants, notamment en proche banlieue où les loyers sont divisés par deux. Nombreux sont les ménages qui habitent à Paris et qui vivent en banlieue.

La Seine-Saint-Denis ou encore les Hauts-de-Seine comme la ville de  Clichy sont très attractifs également pour les sièges d’entreprises, où des grandes structures telles que l’Oréal, Monoprix ou BIC se sont implantés. Les loyers sont très avantageux et il faut compter 202 euros le mètre carré par an. La petite couronne parisienne reste de ce fait une bonne alternative en terme d’investissement.

Plutôt rat des villes ou rat périurbain ?