Nouvelle interdiction de circulation pour les véhicules anciens

véhicul:es

Ce mois juillet 2019 est marqué par de nouvelles restrictions de circulation dans la capitale et dans la proche banlieue. Deux nouvelles vagues d’interdiction ont été instaurées. Toutes  deux concernent les véhicules anciens.

Que prévoit l’interdiction ?

La pollution et le trafic urbain sont les chevaux de bataille préférés de la ville de Paris. Après la mise en place de modes de transports alternatifs, la fermeture et la réduction des voies de circulation et la suppression de nombreuses places de parking.  La ville applique des interdictions de circulation de plus en plus strictes aux véhicules les plus anciens selon la vignette Crit’Air mise en place par le gouvernement  Cette certification divise les véhicules du moins au plus polluant, en 7 catégories (Crit’air vert, Crit’air 1 à 5 et véhicules non classés), selon le type de véhicules, la source d’énergie et la norme Euro.

Précédemment, les véhicules dotés d’une vignette Crit’Air 5 et non classés ont été  mis à l’écart. La nouvelle interdiction du 1er juillet concerne désormais les véhicules légers et véhicules utilitaires légers portant la vignette Crit’Air 4 qui ne peuvent plus circuler à Paris de 8h à 20h, du lundi au vendredi. Les poids lourds et autocars portant la vignette Crit’Air 4 ne peuvent plus circuler à Paris de 8h à 20h, 7 jours sur 7.

Comment savoir si notre véhicule est concerné ?

Les véhicules dotés d’une vignette Crit’Air 4 sont interdits à Paris car ils sont considérés comme émettant trop de pollution. La mention Crit’Air 4 concerne les véhicules diesels Euro 3 immatriculés entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005. Pour savoir si votre véhicule est interdit à la circulation, voici la liste des 7 types de véhicules concernés par l’interdiction :

  • les deux-roues, tricycles et quadricycles à moteur en circulation avant le 1er juillet 2004
  • les voitures diesel en circulation avant le 1er janvier 2006
  • les voitures essence en circulation avant le 1er janvier 1997
  • les véhicules utilitaires légers diesel en circulation avant le 1er janvier 2006
  • les véhicules utilitaires légers essence en circulation avant le 1er octobre 1997
  • les poids lourds diesel en circulation avant le 1er octobre 2009
  • les poids lourds essence en circulation avant le 1er octobre 2001

Quelles sanctions ?

Si vous circulez dans une Zone à Circulation Restreinte avec un véhicule non autorisé et que vous êtes contrôlé par les forces de l’ordre, vous risquez une amende prévue pour les contraventions de troisième classe, allant de 45 à 180 euros pour l’amende forfaitaire majorée.

Les contrôles répressifs ne sont prévus qu’à partir du mois de septembre, une période de mise en place étant annoncée pour cet été. De plus, jusqu’à la fin de l’année 2016, le montant de l’amende sera  limité à 35 euros.

Il est à prévoir que ces restrictions de circulation dans la capitale seront de plus en plus sévères jusqu’à l’interdiction totale des véhicules à moteur thermique, malgré les dernières études mettant en cause la rentabilité énergétique du tout électrique.