groupe_charte_logement

Une charte anti-spéculative pour le foncier à Paris

Dans le cadre du pacte « Logement pour tous », une charte anti-spéculative a été signée à Paris pour éviter les surenchères foncières et faire baisser les prix des logements.

groupe_charte_logement

Parmi les freins évoqués de la construction de logement, la cherté des terrains figure en bonne place. A Paris, la maire Anne Hidalgo et son adjoint en charge du Logement Ian Brossat viennent de signer une charte anti spéculative qui « fixe les conditions dans lesquelles la Ville de Paris et ses aménageurs, ainsi que les partenaires propriétaires fonciers signataires, s’engagent à mener les consultations de promoteurs privés pour toute réalisation d’immeubles de logements sur le territoire parisien, qu’il s’agisse d’opérations conduites dans des secteurs d’aménagement ou sur des terrains isolés ».

Concrètement, la charte demande aux promoteurs de s’engager à l’avance sur les prix de vente des logements situés sur les terrains mobilisés par la Ville. En adhérant à cette charte, les promoteurs s’engagent à éviter la surenchère foncière « afin de maîtriser les prix de construction et donc d’accession pour les Parisiens et à promouvoir une construction participant au développement durable de la capitale, à la qualité architecturale de son paysage et à la satisfaction des besoins des habitants ».

Le dispositif s’inscrit dans le cadre du pacte « Logement pour tous », qui vise construire 10.000 logements par an, accessibles à tous les Parisiens. Par ailleurs, la Maire de Paris a installé le comité Priorité logement : une nouvelle instance de suivi qui sera force de proposition et d’évaluation de la politique de la municipalité en matière de logement. Elle sera coprésidée par Ian Brossat et François Bertière, président de Bouygues immobilier.

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/
Copyright image : http://www.rivp.fr/