Actu 9

A Paris, la baisse des prix, c’est presque fini

Avec une moyenne à 7.920 euros/le m2, les prix ont encore flanché en avril selon la dernière note de conjoncture des Notaires d’Ile-de-France. Mais ces derniers parient sur un léger rebond avant la fin de l’année.

Actu 9

La capitale bientôt à nouveau au-dessus de la barre symbolique des 8.000€/m2 ? D’après les indicateurs avancés des notaires franciliens, ce scénario doit être sérieusement envisagé. Selon les avant-contrats de vente, les prix pourraient «se stabiliser à Paris dans les prochains mois». En fait, à 7.920 euros en moyenne le mètre carré, les appartements dans l’ancien se vendaient en avril 2,5% moins cher qu’une année plus tôt, mais cette baisse est trompeuse. En fait depuis trois mois, les prix parisiens font du sur place (-0,1%)*.

S’appuyant sur les avant-contrats de vente qu’ils ont en leur possession, les notaires parisiens anticipent même une légère progression des prix cet été. Dans les promesses de vente de juillet et août, le mètre carré passerait à 7.990 euros. Un mouvement qui, le temps que la transaction soit conclue et enregistrée par les notaires (3 mois minimum), ne pourra donc être confirmé que dans le prochain point, publié dans les semaines à venir.

L’effet de la saisonnalité
Cependant, que l’on ne s’y trompe pas : « cette très légère accélération des prix tient notamment à la saisonnalité», précise la note de conjoncture, dans la mesure où de nombreux ménages souhaitent en effet pouvoir disposer de leur bien immobilier pour la période de rentrée scolaire. Le constat est valable dans les grandes lignes pour l’le-de-France, région où la légère hausse est plus visible pour les maisons. Dans tous les cas, donc, on ne peut pas parler d’une vraie « tendance à moyen terme », préviennent les notaires.

Côté ventes, enfin, les notaires constatent un regain d’activité. 7.000 appartements ont été vendus à Paris de février à avril (+3% comparé à la même période en 2014. Tandis que 32.650 logements anciens ont changé de mains en Ile- de-France, « soit une hausse de 6% par rapport à la même période il y a un an ».

Source : http://www.lavieimmo.com/