Après Londres et Paris : les espaces de co-working séduisent le reste de l’Europe

co working

Tout droit venu de l’autre côté de l’Atlantique et plus particulièrement de San Francisco, le coworking a le vent en poupe depuis quelques années en Europe. Cette nouvelle forme de travail plus collaborative organisée autour d’un espace de travail commun permet de favoriser les échanges entre les entrepreneurs qui y sont présents.

La plupart des entreprises qui optent pour cette forme de travail le font pour des raisons d’économie, de flexibilité et/ou pour dynamiser la créativité de leurs employés à travers les contacts et rencontres.

Depuis cinq ans, le coworking s’ancre progressivement sur le territoire européen impulsé par Londres et Paris.

Le coworking : un marché qui séduit le reste de l’Europe

Le marché du co-working explose un peu partout en Europe, notamment dans les capitales comme Londres, Paris et Varsovie qui dominent le marché européen du co-working en raison d’une forte implantation d’espaces de co-working, principalement portée par les grands acteurs internationaux.

Londres et Paris, les deux locomotives européennes

Avec 183 000 mètres carré loués en coworking, Londres s’impose comme leader sur le marché.

Principalement concentré sur le secteur de la City avec 40% des surfaces totales louées, les utilisateurs privilégient également Central London, avec des espaces plus atypiques, accompagnés de services additionnels.

Pour les investisseurs, les espaces de coworking sont une facon d’apporter une vraie valeur ajoutée aux utilisateurs de l’immeuble.

De l’autre côté de la Manche, pas moins de 1 800 espaces de coworking ont été recensés d’après le récent rapport émis par le ministre du logement Julien de Normandie en septembre dernier.

Si la majorité de ces espaces de travail sont situés à Paris, le mouvement gagne aussi la province, notamment en métropoles régionale.

Les marques de coworking comme WeWork ou Spaces prennent des surfaces de plus en plus grandes et mettent en œuvre des stratégies pour s’adresser à la fois aux indépendants, mais aussi aux grands groupes.

Europe Centrale : des espaces de qualité à Prague et Varsovie

Portés par ces deux grands acteurs internationaux, le coworking s’étend aujourd’hui au reste de L’Europe.

Le marché du coworking en Pologne rassemble aussi bien des acteurs internationaux de premier plan que des entreprises locales ou encore des marques créées par des promoteurs. Après une forte demande des acteurs du coworking en 2017, Varsovie a continué de structurer son marché en 2018 avec plus de 109 000 m² supplémentaires commercialisés. Le QCA de la capitale polonaise représente ainsi 32% des surfaces louées, le centre-ville 46% et Mokotów-Służewiec, quartiers du sud de la ville, 9%

La République Tchèque souffre encore économiquement et socialement de son passé politique turbulent, en particulier des 42 ans sous le régime communiste, ce qui crée une opportunité intéressante pour le coworking. De plus, dans les mois à venir, des grandes marques internationales pourraient arriver et animer davantage le marché du coworking.

D’autres pays européens à exploiter

Le Conseil en Immobilier d’entreprise s’est intéressé à 18 villes dans lesquelles le coworking est en pleine expansion. Milan, Cologne et Dublin se révèlent être des marchés très actifs avec un développement rapide.  Dublin affiche la surface moyenne la plus importante d’Europe avec 5 400 m². La plupart des pays européens ont donc intégré les espaces de coworking comme espaces de travail à part entière.