Immobilier : top 10 des villes les plus chères de France en 2019

immobilier

Sur le marché de l’immobilier, les écarts de prix entre villes sont particulièrement notoires. Focus sur les dix grandes villes de France dans lesquelles devenir propriétaire de son logement coûte le plus cher.

Paris et sa flambée du mètre carré

Pour la première fois, le prix moyen du mètre carré parisien se situe à 10 000 euros. Sur un an, sa progression est de 8 % et sur 10 ans de 62,5 %. Cela fait un certain temps  que les prix ont franchi ce seuil symbolique dans les arrondissements du Centre et de l’Ouest parisien.

Pour en savoir plus : Acheter à Paris

Un prix à l’achat au-dessus de la barre des 4 000 €/m2

Lyon : la capitale des Gaules devance Bordeaux

Pour l’ensemble des biens immobiliers dans la ville de Lyon, le prix du m2 est estimé à 3 690 euros net. Cependant même si elle devance Bordeaux, le prix de l’immobilier lyonnais augmente  moins en moins vite sur l’année 2018 et a même reculé sur les trois derniers mois. En conséquence, le marché connait des hésitations et la demande s’affaiblit d’où une hausse des prix  moins vive.

Bordeaux : la belle endormie  devancée par Lyon

Bordeaux a été récemment devancée par la ville de Lyon dans le classement des villes les plus chères de France. Surnommée la belle endormie, la capitale du cannelé a vu sa cote immobilière flamber ces dix dernières années avec une hausse des prix de 44% en 10 ans dans l’ancien. Ceci rend aujourd’hui quasi inaccessible la capitale de la Nouvelle-Aquitaine à la plupart des ménages, dont le budget moyen est de 250 000 euros en Gironde.

Nice : la capitale azuréenne et sa hausse des prix

 Dans la station phare de la côte d’Azur, les prix immobiliers sont à la hausse et notamment les logements anciens. La tendance risque de se confirmer  avec l’arrivée du tramway prévue pour fin 2019.

Aix-en-Provence : la ville aux mille fontaines

Le prix médian du m² est de l’ordre de 3 560 euros dans la capitale des comtes de Provence. La tendance immobilière est au ralenti sur les six derniers mois avec -11,66 % de diminution. En ce qui concerne les maisons individuelles, leur prix est estimé à 4 080 euros/m² pour les demeures anciennes.

Un prix à l’achat en dessous de 3 500 €/m²

Rennes : la ville rouge 

Bien que la capitale bretonne demeure accessible au niveau immobilier, les prix ont considérablement augmenté. La demande reste soutenue avec la récente amélioration de la LGV Atlantique qui place la ville à moins d’une heure et demi. La ville est aussi très appréciée pour sa qualité de vie.

Strasbourg : le nouvel eldorado immobilier

Devenir propriétaire d’un appartement dans la capitale parlementaire de l’Europe coûte désormais aux environs de 3 363 € du m². Plusieurs facteurs permettent d’expliquer cette flambée du prix de l’immobilier strasbourgeois. Le chef-lieu de la région Grand Est offre à ses 280 000 habitants, un cadre de vie agréable. Deux de ses quartiers, son centre-ville historique et la Neustadt  sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco. Outre ses nombreuses pistes cyclables,la ville peut également compter sur la qualité de son réseau de transports urbains.

Nantes : la cité des Ducs

Le prix moyen des biens immobiliers est de 2 740 euros le m² dans la ville de Nantes. La tendance immobilière est au recul des prix sur le dernier semestre avec -10,7 % de perte. Concernant les prix des appartements, ils évoluent de 2 760 €/m2 pour les constructions immobilières anciennes à 4 410 euros le m² pour les constructions immobilières les plus récentes.

Toulouse : la ville rose 

Les prix de l’immobilier sont toujours en hausse à Toulouse. Avec des prix particulièrement abordables, un cadre de vie et une météo agréable, la ville Rose continue son ascension tarifaire.

Lille : la capitale des Flandres 

Pour un appartement en bon état à Lille, il faut prévoir un budget de 3 200 euros le mètre carré. Dans le centre historique de la ville, la note grimpe jusqu’à 5.000 euros le mètre carré pour les petites surfaces parfaitement rénovées, et avoisine 4.500 euros le mètre carré pour les autres.