Comment bien choisir son gestionnaire locatif ?

secteurImmobilier

Devoir faire des états des lieux, rechercher des locataires, recouvrer des loyers, effectuer des travaux, voici les principales tâches du gestionnaire locatif. A quoi reconnaît-on un bon gestionnaire locatif ? Focus sur les 10 qualités requises.

Etre passionné

La gestion locative est un métier qui nécessite d’être passionné et plus particulièrement d’avoir un engouement pour la gestion d’un patrimoine immobilier locatif.

Etre efficace

Le gestionnaire locatif se doit d’être proche de ses clients aussi bien par son sens de l’écoute que géographiquement. Par ailleurs, il doit être très réactif et réagir en cas d’imprévus et être méthodique en facilitant au mieux la vie de ses clients dans les plus brefs délais.

Etre à l’écoute

Un bon gestionnaire locatif doit être à l’écoute de vos priorités et doit vous accompagner de A à Z du début des visites jusqu’à la fin du contrat de location entre le propriétaire et le locataire. Il devra s’assurer que la location se déroule pour le mieux. Il doit être doté de grandes capacités relationnelles car il devra souvent manager et entretiendra une relation de confiance avec les locataires en temps réel. Il servira également d’interface entre le propriétaire et le locataire et ne pourra jamais prendre parti pour l’un ou l’autre.

Etre réputé

Le bouche à oreille est un bon moyen d’accroître la confiance client. Plus le gestionnaire sera mentionné, plus il sera réputé.  Il va de même concernant la notoriété des agences à qui vous pourriez confier vos biens. Avant de faire appel aux services d’un gestionnaire locatif, il est primordial d’effectuer une veille comparative des prestations proposées avec des enquêtes de satisfaction et de sonder votre entourage pour éviter les mauvaises surprises.

Etre professionnel

La profession de gestionnaire locatif fait partie des métiers de l’immobilier, cette formation professionnalisante est encadrée par la loi et plus particulièrement par la Chambre de Commerce et de l’Industrie. De ce fait, il faut veiller à ce que le gestionnaire, ai souscrit à une garantie et possède une carte professionnelle.

Vous devez vérifier que sa souscription à une assurance de responsabilité civile soit bien à jour, et qu’il se soit bien acquitté de tous ses paiements. Sa garantie financière permettra d’indemniser ses clients si jamais l’entreprise dans laquelle il travaille venait à faire faillite. Un bon professionnel a un taux d’impayés relativement bas.

Etre expert

Le gestionnaire doit prendre connaissance de tous les dossiers et les analyser afin de trouver solutions adaptées à chaque besoin. Il étudie en profondeur le marché locatif qui vous intéresse ainsi que les différents types de logements qui le composent.

Son oeil aguerri et passionné fera toute la différence puisqu’il sera équipé d’imparables connaissances en termes de réglementations, en droit immobilier et également en informatique. Un expert est également chargé de conseiller au mieux en termes d’avantages fiscaux, des montants de loyer.

Etre polyvalent

La polyvalence du gestionnaire locatif est capitale dans la réalisation de ses nombreuses tâches.

Il doit pouvoir être en mesure de réaliser à la fois des tâches administratives, mais aussi d’être sur le terrain (réalisation des visites, des états des lieux…).

Etre doté d’un sens de la négociation

Doté d’un véritable œil financier, le gestionnaire locatif a le sens des affaires et de la négociation. Il peut estimer le coût d’un mandat de gestion ou bien estimer le montant des travaux à prévoir et également veiller à ce que toutes les réserves soient levées avant l’arrivée du premier locataire.

Etre dévoué

Les moindres détails ne devront pas lui échapper afin d’éviter toute erreur, c’est la raison pour laquelle il devra procéder étape par étape. Son organisation doit être irréprochable, la procrastination sera donc bannie.

Etre malléable

Tout bon gestionnaire locatif sait anticiper et a de bons réflexes, il possède de grandes capacités d’adaptation en cas d’imprévus ou de changements.

Gérer seul ou déléguer la gestion locative ? A quel prix ?

La gestion locative déléguée

Dépassé, vous souhaitez confier la gestion locative de vos biens immobiliers à un professionnel.  Vous pouvez  faire appel à une agence ou un gestionnaire pour déléguer la gestion de vos biens? Cette solution est la plus complète car elle vous débarrasse non seulement de toutes les tâches administratives et fastidieuses afférentes à la mise en location du bien, mais vous évite également le stress de chercher et sélectionner un locataire solvable.

Les administrateurs de biens traditionnels

Des professionnels de l’immobilier opérants pour agences franchisées pourront faciliter toute la gestion locative de votre bien. D’une part, votre esprit sera tranquillisé, vous pourrez vous exempter des tâches administratives et d’autre part, cela peut être un gain de temps énorme mais également, la notoriété de l’agence pourra vous permettre d’optimiser la promotion de votre bien.

C’est une option plus onéreuse, il faut compter environ 720 euros de l’heure mais cela semble efficace pour différentes raisons.  Cette somme est conséquente mais comprend les honoraires de gestion conformes à la loi ALUR, la rédaction des actes et les frais d’état des lieux. D’autres charges seront à prévoir comme l’assurance habitation ou encore le dépôt de garantie qui ne peut pas dépasser le montant d’un loyer, des charges locatives.

La gestion locative autonome

Le propriétaire d’un bien immobilier assume seul toutes les tâches liées à l’administration de son bien : de la recherche de locataire, à la prise en charges des garanties et assurances, en passant par la gestion des problèmes techniques. Par le biais d’une agence, il peut également veiller à la recherche et la mise en place du locataire, cela lui coûtera un mois de loyer.

Les administrateurs de biens en ligne

Simplicité, efficacité, sécurité et coûts modiques, voici ce qui résume bien la gestion autonome à l’aide d’un service en ligne. Gérer soi-même vous permet de faire des économies considérables cependant il faut disposer de certaines compétences et d’un investissement personnel assez conséquent, à savoir plus de 50 heures par an.

La gestion locative semi-déléguée

A mi-chemin entre la gestion locative autonome et la gestion locative déléguée, ce type de gestion est un bon compromis qui pourrait s’adapter à vos besoins . A travers ce tout nouveau procédé, le propriétaire d’un bien immobilier confie une partie de l’administration de son bien à une agence immobilière mais conserve la maîtrise des tâches non assurées par l’agence qui ne lui sont donc pas facturées.