La ville de Berlin veut bloquer ses loyers pendant 5 ans

Berlin

Berlin, une ville en pénurie de logements face à une hausse démesurée des loyers. La bulle immobilière éclatera-t-elle un jour ? Le gel des loyers est-il la bonne solution pour y faire face ?

Un gel des loyers qui immobilise Berlin pendant 5 ans

En dix ans, la capitale allemande a vu le prix de ses loyers doubler.   De ce fait, la ville de Berlin, a pris des mesures draconiennes  le 18 juin dernier afin de contribuer au développement urbain. La mairie a décidé de procéder à un gel de loyers qui sera mis en application à partir de 2020 pendant 5 ans.

A titre d’informatif, 1,5 million d’appartements anciens du parc privé seraient concernés par cette immobilisation du prix des loyers. Ce gel risque de  freiner les futurs investisseurs mais sera par la suite bénéfique puisque d’ici à 2021, les autorités locales se sont fixées comme objectif de construire 25 000 nouveaux appartements. En outre, selon la chancelière allemande Angela Merkel, la seule réponse à la pénurie de logements est de créer de nouveaux logements.

Une envolée des loyers exorbitante dans  une ville pourtant abordable

La deuxième métropole d’Europe doit faire face à un phénomène de gentrification des certains quartiers qui amène les Berlinois à s’exiler hors de la ville en raison de la hausse significative des loyers dans le centre, les rendant bien souvent inaccessibles. Les logements abordables se font rares dû à un embourgeoisement et la capitale subit une pénurie de logements alors que 30 000 nouveaux habitants s’y installent en moyenne chaque année.

Un gel des loyers voté face  à une polémique

Les berlinois disposent de revenus modestes et consacrent en moyenne un quart de leur salaire pour se loger, c’est la raison pour laquelle des milliers de manifestants se sont réunis en avril dernier sur Alexanderplatz, célèbre place berlinoise, afin de montrer leur mécontentement face à la hausse des loyers.

Suite à cette manifestation, une pétition réunissant 77 000 signatures a été remise aux autorités vendredi dernier, visant à  déposséder les principaux groupes immobiliers qui ont la main mise sur plus de 3000 logements. Cette folie des loyers a appelé également à d’autres manifestations dans d’autres villes comme Cologne, Munich, Göttingen, Fribourg ou encore Mannheim et Francfort.

Un marché immobilier tendu dans des villes voisines

Les grandes villes allemandes sont de plus en plus attractives, aussi bien pour leurs habitants que pour les entreprises. De ce fait, tout comme la ville de Berlin, les villes d’Hambourg, Francfort, Munich présentent  un marché immobilier sous tension en raison d’une forte gentrification. En soutien à Berlin, ces grandes villes pourraient également lui emboîter le pas et prendre la même décision à propos du gel des loyers.

Quel sera donc le sort de la ville de Berlin ? Le gel des loyers sera-t-il une solution pérenne ?