La location meublée sera un marché porteur en 2019

intérieur cosiSi le marché de location meublée parisien est resté stable en 2018, il devrait connaître un vrai dynamisme en 2019. Suite au durcissement des règles de la location touristique et au renforcement des contrôles, les propriétaires sont de plus en plus nombreux à délaisser la location saisonnière. Tribune par Alexis Alban, Directeur des Opérations chez LODGIS.


A Paris, les loyers de la location meublée ont légèrement augmenté en 2018 (+1,4%).

Si cette hausse est un peu plus importante que les années précédentes, elle reste toutefois contenue comparativement à l’inflation de 2018 (+1,8%), et ce d’autant plus que l’encadrement des loyers a été annulé au printemps 2018.

Motifs de séjour des locataires de meublés parisiens

Paris est une destination prisée des voyageurs d’affaires. La demande des entreprises pour loger leurs employés en déplacement arrive en tête des motifs de séjours.

Selon le baromètre Global Cities Investment Monitor 2018, les investissements internationaux à Paris ont augmenté de 80% en un an et la capitale est en mesure de devenir chef de file de l’Europe post-brexit en terme d’investissement.

Autant de bonnes nouvelles pour l’attractivité de la ville et la mobilité des professionnels.

En 2018, les locations meublées étudiantes sont stables. En 15 ans, le nombre d’étudiants en Ile-de-France a augmenté de près de 17% pour atteindre aujourd’hui 660.000 inscrits dans la région. Paris est la 2e ville étudiante du monde selon Campus France et l’Ile de France accueille 37% de la mobilité entrante en France.

Par ailleurs, près de 16,3% des motifs de séjours des locataires de meublés parisiens sont d’ordre personnel, tels que la réalisation de travaux dans la résidence principale, l’accompagnement d’un proche hospitalisé ou encore l’hébergement temporaire suite à un divorce. Cette proportion reste relativement stable d’une année sur l’autre.

Top 5 des pays européens en 2018

Le trio de tête des locataires européens est composé des Italiens (32,1%), des Anglais (18,8%) et des Espagnols (10,2%).

A noter que la fréquentation des locataires en provenance du Royaume-Uni a augmenté de 3 points cette année.

Le Brexit commence à montrer ses effets sur le marché parisien de la location meublée.

Types de biens loués et durée de séjour

Sans surprise, les petites surfaces restent les biens les plus prisés par les loueurs en meublé. Parfaitement adaptés pour les étudiants et les professionnels en mobilité, les studios et les T1 représentent 88% des biens loués.

Les plus grandes surfaces sont recherchées par les familles expatriées et les colocations étudiantes.

Les locations meublées durent de plus en plus longtemps : près de 20% des locataires s’installent à Paris pour une durée de 1 an minimum, et ce chiffre a augmenté de 5 points en un an.

Par ailleurs, 71% des locations sont réalisées pour des durées comprises entre 1 et 10 mois. La mise en place du bail mobilité, par la loi ELAN, en fin d’année 2018 prend donc tout son sens. Il permet de mieux s’adapter à la demande des professionnels et des étudiants en mobilité dont le nombre ne cesse d’augmenter.

Source : https://www.lodgis.com