Dossier locatif : mode d’emploi

Personne donnant des clés à une autre

Pénuries de logements, envolée des loyers… Dans le centre des grandes villes, trouver un appartement en location est devenu un vrai parcours du combattant.
Il n’est pas rare qu’un bien soit visité par une vingtaine de candidats. Pour faire la différence, constituez un dossier locatif bien ficelé. Celui-ci doit prouver votre sérieux, votre état d’esprit et surtout, vos capacités à régler votre loyer en temps et en heure.
La loi ALUR de novembre 2015 a déterminé les documents que le bailleur est en droit de vous demander pour louer son appartement.

Location : les pièces que votre dossier doit contenir

Avant de visiter des biens, anticipez en préparant à l’avance plusieurs dossiers locatifs imprimés présentant les pièces obligatoires à fournir au bailleur (ou à l’agence). Ainsi, en cas de coup de cœur lors de la visite d’un appartement, vous aurez un dossier complet à fournir immédiatement. Cela vous permettra de gagner du temps et d’afficher un réel volontarisme. Le sérieux de la démarche constituera toujours un atout dans votre recherche d’appartement.

Ce dossier doit comprendre :

– Une pièce d’identité en cours de validité
– Un contrat de travail, ou à défaut, une attestation de votre employeur indiquant que vous n’êtes plus en période d’essai, précisant votre rémunération et la durée du contrat
– Vos trois derniers bulletins de salaire
– Votre dernier avis d’imposition
– Vos trois dernières quittances de loyer (ou attestation de logement)
– Un RIB
– Pour les étudiants : un certificat de scolarité ou une carte d’étudiant de l’année en cours

Dossier locatif : les petits plus

Vous êtes non-fumeur, vous n’avez pas d’animal de compagnie ? Dites-le.
Sans rentrer dans les détails de votre vie personnelle, vous pouvez tout à fait rédiger une lettre de motivation pour vous présenter et afficher les éléments positifs pour votre dossier.
A cela, n’hésitez pas à ajouter à votre candidature des soutiens extérieurs : lettre de recommandation de votre banque ou de votre ancien bailleur ou encore CV pourraient faire la différence.

La caution locative

Le propriétaire, ou l’agence, peuvent exiger qu’une personne tierce se porte caution pour vous. C’est notamment le cas pour les étudiants. Cette personne devra également présenter un dossier attestant de sa capacité à payer (soit les mêmes documents que vous).

Si vous le pouvez, demandez à votre garant de rédiger une lettre d’engagement que vous pourrez glisser dans votre dossier locatif, cela pourrait faire émerger un dossier du lot.

Si le garant doit obligatoirement résider en France, Il n’existe cependant pas d’obligation de lien de parenté entre vous et lui. Néanmoins, les propriétaires sont souvent plus enclins à sélectionner un dossier dans lequel les garants et le locataire sont parents.

 

Enfin, la rencontre avec votre potentiel futur propriétaire ressemble à un entretien d’embauche et comptera beaucoup dans la prise de décision de celui-ci. Mettez toutes les chances de votre côté en venant bien habillé et bien sûr en étant ponctuel.