Gardien ou prestataire externe ? Nos conseils pour choisir

hall immeubleDepuis plusieurs décennies, on constate une diminution notable du nombre de gardiens et concierges. Ils ne sont aujourd’hui plus que 90 000 dans toute la France. Représentant parfois jusqu’à un tiers des charges d’une copropriété, ils sont souvent remplacés par des prestataires externes, moins onéreux. A tort ou à raison ?

Le rôle du gardien dans la copropriété

Le concierge, ou gardien d’immeuble, joue un rôle majeur dans le bon fonctionnement d’une copropriété. Il s’assure que le règlement de l’immeuble est bien respecté, et en même temps, veille à la coordination des services attendus par les résidents.

Ses attributions peuvent varier d’une copropriété à une autre, elles s’adaptent aux spécificités de l’immeuble, notamment le nombre de lots.

Les missions du gardien d’immeuble sont définies dans un cahier des charges et dans un contrat de travail.

Concrètement, il doit assurer la surveillance des bâtiments et des parties communes en effectuant des rondes régulières. Il veille également à l’application des règles de sécurité.

En règle générale, il accueille et oriente les visiteurs et fournit, si besoin, des renseignements à ces derniers.

Il arrive souvent que le gardien soit assigné à la réception du courrier ainsi qu’à la répartition des lettres dans les boites dédiées à chaque résident.

Il est le garant de l’hygiène de l’immeuble en accomplissant le nettoyage des parties communes, le ramassage des poubelles, ainsi que la petite maintenance (changement d’ampoule usée par exemple).

les avantages du gardien

C’est aussi un élément de confort non négligeable pour les copropriétaires puisque le gardien rend aussi de nombreux petits services au quotidien. Récupération des colis, arrosage des plantes pendant l’absence des copropriétaires, présence d’un double de clé à la loge en cas de problème… autant de petites choses qui font la différence.

Un gardien ou un concierge sont souvent plus investis, du fait de leur présence quotidienne dans l’immeuble. Ils connaissent les résidents et servent d’interlocuteurs et d’intermédiaire entre eux. Il transmet le cas échéant, les plaintes ou requêtes au syndic de copropriété.

C’est aussi moins de dégradation, moins d’incivilité et plus de sécurité dans l’immeuble.

Mais plus que tout, la présence d’un gardien est un grand facteur de convivialité au sein de la copropriété.  Dans notre société de plus en plus déshumanisée, la loge est aussi le dernier bastion de sociabilité, et il serait dommage de se priver de ce facteur humain très important.

Un agrément donc, dont la charge financière doit être prise au regard du confort apporté.

Un service onéreux

Recruter un gardien représente en effet une dépense conséquence, surtout pour une petite copropriété. Le poste relevant de la convention collective nationale des gardiens, concierges et employés d’immeuble, il contient des dispositions très avantageuses : salaire de base, un 13ème mois, 5 semaines de congés payés, une prime d’ancienneté, sans oublier les indemnités conventionnelles versées lors d’un éventuel licenciement ou à la prise de la retraite.

Sans compter les avantages en nature tel que le logement et le chauffage.

Les plus petites copropriétés auront donc du mal à faire face à cette dépense relativement importante et un prestataire de service s’imposera alors pour des raisons budgétaires ;

Les prestataires externes

Les prestataires externes mettent en avant un coût plus modéré, davantage de flexibilité dans le travail, pas de gestion des salaires, des congés, des remplacements, moins de risques contentieux au sein de la copropriété….

Mais s’il apparaît simple de faire exécuter des tâches de nettoyage par une entreprise extérieure, celle-ci ne remplacera pourtant jamais la présence vigilante du gardien et il est difficile, voire impossible, de déléguer l’intégralité des fonctions d’un gardien-concierge, sauf à jongler avec plusieurs personnes, et c’est bien la « présence » qui fait défaut.

Le combat de la flexibilité contre l’humanité.