Les 4 étapes pour demander un prêt immobilier

poignée de mains entre jeune couple et agent immobilier pour un achat immobilier

poignée de mains entre jeune couple et agent immobilier pour un achat immobilier

Une simulation de prêt, tu demanderas

Vous envisagez de sauter le pas, d’acquérir enfin votre petit nid ? Commencez par évaluer votre capacité d’endettement. Demandez un rendez-vous à votre banque pour savoir quel montant de prêt vous pouvez espérer. N’hésitez pas non plus à vous rendre sur des sites comme meilleurtaux.com, un site comparateur de crédit immobilier. En quelques clics, il vous informera des différents taux et conditions des organismes bancaires, susceptibles de répondre favorablement à votre demande.

Un contrat, tu signeras !

Le vendeur a accepté votre offre ? Il est temps de signer le compromis, un engagement bilatéral par lequel il s’engage à vous vendre son bien. Après signature, vous disposez d’un droit de rétractation de sept jours pour changer d’avis. Vous pouvez aussi opter pour une promesse unilatérale de vente qui engage le vendeur à vous vendre son bien mais qui vous laisse l’option de ne pas acheter le bien dans un délai convenu, sans motif particulier. Pour bloquer le bien, vous devez en général, verser entre 5 et 10 % du prix. Le plus souvent, la promesse prévoit que le vendeur puisse conserver la somme versée à titre d’indemnisation.

Un audit technique, tu réaliseras

Maison ancienne, bien atypique… Pour vous protéger d’éventuels vices cachés qui pourraient vous gâcher la vie, n’hésitez pas à faire un appel à un expert qui réalisera un audit technique du bâtiment (porte, fenêtre, électricité, toiture), incluant son avis sur le bien en question et une liste des travaux à prévoir. Cela peut constituer un élément de négociation avec le vendeur. Le prix de cette prestation varie de 400 à 1500 €.

Une demande de prêt, tu déposeras

Vous avez trouvé l’appartement de vos rêves ? Et vous ne voulez surtout pas qu’il vous file entre les mains ? Il est temps de constituer un dossier à présenter à la banque ou à un courtier comme la CAFPI. Il va donc falloir réunir une série de documents et de justificatifs (état civil, revenus, avis d’imposition) et passer des examens médicaux dans certains cas. Un courtier a l’avantage de simplifier au maximum vos démarches et se charge de contacter banques et organismes d’assurance à votre place pour vous faire la meilleure proposition.
Armés de ces bons conseils, vous voilà prêts à avancer sereinement dans votre projet immobilier.