Marseille : les prix de l’immobilier continuent de monter

Communément appelée la cité phocéenne en raison de sa création par des marins grecs originaires de la ville de Phocée, Marseille, à savoir la deuxième plus grande ville de France, continue de faire parler d’elle. En effet, le marché immobilier marseillais se porte de mieux en mieux. Cette ville attractive prend de la valeur et les prix de l’immobilier sont en hausse bien qu’elle soit considérée comme la ville la moins chère des grandes villes françaises de plus de 100 000 habitants.

Un marché marseillais à l’activité croissante mais précaire

L’année passée, Marseille a vu ses prix augmenter en moyenne de 1,9%.

Si vous souhaitez acheter un bien immobilier , comptez 2 977 €/m².

Mais, dernièrement endeuillée par la mort de plusieurs de ses habitants dans l’effondrement de deux immeubles rue d’Aubagne, Marseille met tout en œuvre pour rester une ville attractive et rassurer les acquéreurs, parfois méfiants, sur la solidité de ses bâtiments.

Un marché également bouleversé par une fracture sociale et spatiale

Le marché immobilier marseillais est très hétérogène et contient de nombreux micro-marchés. Le prix au m² peut coûter 700€ comme 10 000€. La raison ? Une grande disparité dans les revenus des ménages. Si un Marseillais sur quatre vit en-dessous du seuil de pauvreté et que c’est aussi à Marseille que l’on peut trouver le quartier le plus pauvre de France (3ème arrondissement), il existe également des quartiers très huppés et résidentiels comme dans le 8ème arrondissement avec le quartier de Périé où le prix du mètre carré culmine environ à 4000 euros. Bien entendu, des logements vue mer atteindront des prix encore plus élevés et le mètre carré pourra facilement atteindre les 10 000 euros.

Des quartiers revalorisés et intéressants en terme d’investissement

La ville retrouve peu à peu son éclat et tente de panser progressivement ses plaies.

On assiste d’ailleurs à un phénomène de gentrification dans plusieurs arrondissements marseillais.

C’est par exemple le cas dans le quartier du Panier, très touristique et mis en lumière dans la série télévisée « Plus Belle la Vie » qui s’est embourgeoisé ces dernières années. Il attire de plus en plus d’investisseurs mais ceux-ci doivent se montrer réactifs, notamment s’ils désirent acquérir un appartement familial, un T3 ou bien un T4, qui sont les types de biens les plus prisés.

Le quartier du Vieux-Port, le 7ème et le 8ème arrondissement, ne sont pas en reste non plus.  Avec leurs  nombreux espaces verts, ils s’imposent en quartiers très agréables  à vivre. En revanche, les IIIe, XIVe et XVe arrondissements sont dans la liste des secteurs les moins attractifs et donc les moins chers du marché phocéen.

A contrario, la ville de Monaco ne présente aucune difficulté et apparaît comme la ville la plus chère du monde : Monaco leader de l’immobilier de luxe